Air Canada engloutit Air Transat

Air Canada engloutit Air Transat

Air Canada engloutit Air Transat

Transat A.T. avait reçu une autre proposition d’achat à la fin novembre, en ajoutant que cette offre n’avait pas été jugée supérieure par rapport à la nouvelle mouture de l’arrangement intervenu avec Air Canada, sur lequel ses actionnaires doivent se prononcer mardi.

La Presse canadienne

Dans un communiqué, le voyagiste québécois a indiqué que la proposition « non sollicitée d’un investisseur privé » prévoyait l’acquisition de l’ensemble des actions en circulation.

L’identité du prétendant n’a pas été précisée. Préalablement, l’homme d’affaires et actionnaire de contrôle de Québecor Pierre Karl Péladeau avait toutefois affirmé suivre le dossier de près.

Transat A.T. a fait valoir que son conseil d’administration, à la suite des recommandations de son comité spécial, avait conclu que cette proposition, dont les détails n’ont pas été précisés dans le communiqué, n’était pas supérieure par rapport à l’offre d’Air Canada.

Les actionnaires approuvent dans une proportion de 91,1% l’entente révisée avec Air Canada pour la vente de l’entreprise. 

Air Canada propose 5 $ pour chacune des actions de la société mère d’Air Transat dans le cadre de son offre évaluée à 190 millions. Les actionnaires de Transat A.T. peuvent également obtenir des actions du plus grand transporteur aérien au pays.

L’offre précédente était de 18 $ par action pour une valeur de 720 millions, mais celle-ci avait été révisée à la baisse dans la foulée de la crise provoquée par la pandémie de COVID-19, qui a ébranlé le secteur du transport aérien et celui du tourisme en raison d’un effondrement de la demande.

Au quatrième trimestre, Transat A.T. a affiché une perte nette attribuable aux actionnaires de 238 millions. Si la transaction avec Air Canada avorte, le voyagiste a prévenu qu’il pourrait éprouver de sérieuses difficultés à poursuivre ses activités.

La prise de contrôle de l’entreprise québécoise doit obtenir l’aval des autorités réglementaires au Canada ainsi qu’en Europe. La Commission européenne devrait se prononcer vers le 9 février. On ignore quand Transport Canada fera connaître sa décision.

La date butoir entourant la vente de Transat A.T. a été fixée au 15 février.

Air Canada engloutit Air Transat

Stephane