Des gens payés sur Facebook pour vanter la sécurité des destinations du sud!

Des gens payés sur Facebook pour vanter la sécurité des destinations du sud!

Des gens payés sur Facebook pour vanter la sécurité des destinations du sud!

Le transporteur Air Canada a embauché des influenceurs afin de promouvoir les voyages non essentiels dans le Sud, en dépit des recommandations contraires de la santé publique et du nombre de cas de COVID-19 qui explose partout au pays. 

De nombreuses publications récentes sur Instagram montrent des influenceurs qui ont voyagé à l’extérieur du pays «en partenariat avec Vacances Air Canada», a d’abord rapporté mercredi le «Globe and Mail».

Air Canada utilisent illégalement 25 000 adresses de courriel pour un sondage en anglais seulement!
Air Canada utilisent illégalement 25 000 adresses de courriel pour un sondage en anglais seulement!

L’influenceuse montréalaise Tiffany Lai a ainsi expliqué dans une publication datant du 28 décembre dernier qu’elle démontrera «une façon sécuritaire et prudente de voyager en 2021».

«Chaque pays a ses propres règles et nous nous sommes sentis chanceux de pouvoir nous rendre à un endroit aussi sécuritaire que Curaçao, en raison de leurs mesures extrêmes contre la COVID-19», a poursuivi la jeune femme.

Tiffany Lai a indiqué lundi qu’elle était de retour au pays après un voyage «travail-vacances».

Et elle n’est pas la seule : l’influenceuse albertaine Jennifer Fast et son copain, qui publie sous le compte mitch_explores, se sont rendus au Mexique en décembre en partenariat avec Vacances Air Canada et Iberostar.

Ces publications commanditées permettent aux influenceurs d’engranger d’importants revenus, qui s’entendent la plupart du temps avec certaines grandes marques afin de promouvoir leurs produits.

Les publications surviennent alors que le gouvernement canadien multiplie les appels à éviter tout voyage non essentiel.

Ottawa a même dû revoir les modalités de la Prestation canadienne de maladie pour la relance économique (PCMRE), qui permettait aux vacanciers de retour au pays de réclamer un montant total de 1000 $ durant leur quarantaine.

«L’objectif n’a jamais été d’envoyer un chèque à ceux qui décident de partir en voyage à l’encontre des avis de la santé publique. Mon message à ceux qui sont allés dans le Sud est clair, vous [n’y] aurez pas droit», a martelé mardi le chef libéral, durant son premier point de presse de 2021.

Le ministre des Transports fédéral, Marc Garneau, a d’ailleurs condamné mercredi la stratégie d’Air Canada, la qualifiant de «contreproductive».

Plusieurs politiciens, autant à l’échelle provinciale que fédérale, ont été contraints de démissionner ou d’abandonner des responsabilités après avoir aussi voyagé pendant la période des Fêtes.

Air Canada n’a pas donné suite à nos demandes d’entrevue. Un porte-parole a cependant confirmé au «Globe and Mail» que l’embauche d’influenceurs était une pratique marketing utilisée par le transporteur, mais qu’aucun contrat n’était actuellement planifié.

Stephane