Petit guide du voyageur en temps de COVID

Petit guide du voyageur en temps de COVID

Petit guide du voyageur en temps de COVID

Ottawa s’est entendu avec quatre compagnies aériennes canadiennes, Air Canada, Air Transat, Sunwing et Westjet, qui ont accepté de ne plus desservir de nombreuses destinations soleil à partir de dimanche.  


Où est-il toujours permis de se rendre ? 

Les Canadiens pourront toujours quitter le pays par la voie des airs pour rejoindre une panoplie de destinations. Il ne sera par exemple pas interdit d’aller en Floride, une autre destination soleil prisée des Québécois. Toutefois, ces destinations pourraient avoir mis en place des quarantaines, comme aux États-Unis. La France a d’ailleurs fermé ses frontières, vendredi, à tous sauf aux Européens.  


Qu’est-ce qui change à l’arrivée ? 

Tous les voyageurs devront subir un test à l’aéroport. En attendant le résultat, ils seront transportés dans un hôtel à leurs frais (environ 2000 $), pour environ trois jours. Ces lieux restent à être déterminés. 


Et s’il est positif ?

Il faudra compléter sa quarantaine dans un centre de santé publique. Leur emplacement n’a pas encore été établi. Les voyageurs n’auront pas à payer de frais, outre le 2000 $ initial. Un autre test de dépistage sera effectué au 10e jour. Un résultat positif enclenche un autre cycle de mise en quarantaine de 14 jours. 


Pourquoi interdire juste ces vols ?

En réponse à cette question, le gouvernement Trudeau appelle la population à annuler les séjours à l’étranger, peu importe la destination. Le ministre des Transports, Omar Alghabra, souligne que les vols vers le Mexique et les Caraïbes ont été visés en priorité, car ces endroits constituent les principales destinations vacances. Ottawa plaide aussi qu’un grand nombre de biens sont transportés dans les soutes des avions de passagers commerciaux.  


Si le test est négatif ?

Les voyageurs poursuivront leur quarantaine à la maison. « Il y aura plus de gens qui iront cogner aux portes, plus d’appels automatisés, et les plans de quarantaine devront être plus robustes », a souligné la Dre Theresa Tam, de la santé publique du Canada. En parallèle, Québec a indiqué vendredi que la Sûreté du Québec pourra donner des contraventions à la suite de vérifications. 


Pourquoi est-ce aussi cher ?

Trois jours à l’hôtel pour 2000 $, c’est cher. Ottawa indique que le montant inclut le transport, la sécurité, la mise en place de mesures sanitaires pour les employés et les tests, qui coûtent 200 $ chacun. Les familles pourront économiser en partageant la chambre. « Les contribuables […] n’ont pas à payer pour cela », dit le ministre de la Sécurité publique Bill Blair.

Petit guide du voyageur en temps de COVID

Stephane